Vous aussi, témoignez !

Rétablir l’équilibre et la confiance, ou pourquoi un Observatoire des violences policières est utile.

La fonction de police, garante de la protection de la sécurité du public, est nécessaire mais la difficulté et les risques de cette fonction ne peuvent justifier de violence illégitime d’une minorité se traduisant par des comportements inacceptables et illégaux. De tels faits doivent pourvoir être connus, dénoncés, poursuivis et effectivement sanctionnés.

Vous avez subi des violences ou assisté à une agression? En tant que policier intègre, vous êtes dégoûté.e par les abus de certains collègues? Votre témoignage nous est précieux !

Des policiers brutalisent une militante pendant une action non-violenteToutefois, nous tenons à rappeler que la mission d'ObsPol n'est pas d'apporter une aide individuelle personnalisée aux victimes des violences policières en Belgique, mais de recenser les cas d'agression, d'analyser les circonstances et le contexte précis de chacun, afin d'en dresser une carte, tant géographique que sociologique.

Ce travail ne peut se faire sans la collaboration des victimes, dont le témoignage essentiel recueilli via ces formulaires à cet effet permettra, par compilation, comparaison des données et traitement statistique la postulation de constats et la formulation de conclusions. Certains témoignages, d'une particulière gravité, ou dont les détails pourraient illustrer idéalement notre propos, pourront être publiés ici, avec l'accord de leur auteur et son identité rendue anonyme. Il est important de noter que :

  1. Confidentialité : aucune des informations recueillies via le formulaire ne sera pas publiée dans notre rubrique "Vos témoignages" sans accord préalable et anonymisation du nom. Cette confidentialité est valable aussi bien au sein d'ObsPol (nos publications en ligne et papier) qu'à l'extérieur d'ObsPol : rien ne filtrera vers les services de police (et a fortiori vers les policiers dénoncés par leurs collègues courageux qui considèrent que le respect de la personne humaine est plus important que le corporatisme), les administrations, la justice etc. Vous seul.e pourrez demander communication à vous-même ou à votre avocat des détails de votre agression. vous pouvez ainsi vous confier en toute confiance. Vous ne pourrez jamais être inquiété.e du fait de votre témoignage à ObsPol ;

  2. Confidentialité encore :> le rapport périodique présentant l'analyse des données statistiques recueillies et compilées, les conclusions et recommandations, ne mentionnera aucune information nominative. S'il devait s'avérer nécessaire pour la démonstration de faire état de détails pouvant contribuer à révéler l'identité d'une victime, son accord préalable serait recherché.

  3. Sincérité et objectivité : l'exactitude des faits recueillis par vos témoignages est la clé de notre travail : comme toute étude sérieuse de phénomène de société, notre démonstration est basée sur l'étude de faits qui révèlent des tendances qui conduisent à une interprétation et des conclusions; si nous avons une idée quant aux violences policières en Belgique, il nous appartient de prouver sa pertinence au regard de la réalité, ce que nous ne pourrons parvenir à faire qu'avec une confiance absolue dans les données reçues. Aussi, quels que soient les sentiments qui vous animent, gardez à l'esprit au moment de compléter le formulaire que la crédibilité de notre étude dépend de vous : que grossir le trait ne ferait que discréditer ObsPol et les témoignages d'autres victimes.

Cliquez maintenant sur l'un des liens en fonction de votre situation pour commencer à remplir le formulaire de témoignage :

Banksy's Beggar for change

Vers le haut de la page