273769338_2729982747310603_2766971077753160325_n-590x510

Vérité et Justice pour Sabrina et Ouassim

Palais de Justice de Bruxelles

Une brèche dans l’impunité.

La Chambre des mises en accusation de la cour d’appel de Bruxelles a pris la décision d’inculper les trois policiers responsables de la course poursuite qui a causée la mort de Sabrina et Ouassim.

Pour rappel, le 9 mai 2017, Ouassim roulait à moto. Sabrina était passagère. La police les ont poursuivis parce qu’ils n’auraient pas respecté la limite de vitesse et qu’ils n’auraient pas porté de chaussures adéquates. Une voiture s’est placée en travers de la route juste à la sortie d’un tunnel. Ouassim n’a donc pas pu voir cette voiture en sortant de ce tunnel. La collision inévitable a entraîné la mort de Sabrina et Ouassim.

La Chambre du conseil avait déjà décidé que la course poursuite était disproportionnée. Les policiers n’ont pas le droit d’entamer des poursuites dangereuses, mettant la vie de plusieurs personnes en danger, pour des infractions au code de la route qui peuvent être sanctionnées par des amendes.

Les conducteurs de la voiture qui poursuivaient directement la moto et le conducteur de la voiture qui a bloqué la sortie du tunnel devront maintenant répondre de leurs actes devant la Chambre des mises en accusation qui devra décider de leur renvoi devant le Tribunal correctionnel.

Chaque étape de cette procédure épuisante pour la famille des victimes a été un succès mais le combat est encore long. La mobilisation est plus que jamais nécessaire.

Prochaine audience
le 23 février 2022 à 09:30  au palais de Justice Place Poelaert.