LES EXPLOITS DU BRAS ARMÉ DU ROYAUME

0489/930.840

contact@obspol.be

Signal

ObsPol.1312

ObsPol

Au fil du désastre

2024
23 avril
Répression
x_1
Perquise de médias kurdes

Denderleeuw

Les Fédéraux ont débarqué dans les locaux Sterk, Roj et Hevron, sans notification préalable des avocats ni des responsables, alors que personne ne se trouvait dans le bâtiment, détruisant les outils de diffusion et le matériel de presse, notamment les ordinateurs. Un avatar de plus dans la répression de la parole Kurde en Belgique

> + d'info

16 avril
Justice (?)
2019.08.20_AYOUB.Mehdi_BXL.BEL_Cropped
Meurtre de Mehdi : non-lieu pour les 4 flics

Bruxelles

Pas de procès, pas de publicité, coup au moral pour cette famille qui s'obstine à demander justice, et 4 dangers publics toujours en service dans les rues de Bruxelles : grand chelem pour la chambre du conseil !

> + d'info

23 février
Répression
ObsPol_Victim
2 videurs cognent des flics en soirée

Oupeye

Et se retrouvent au tribunal correctionnel de Liège. On prend les paris sur le verdict ?

> + d'info

16 février
Politique
Comite.Zone-Midi.Contre.Les.Violences.Policieres
Conseil de police Zone-Midi reporté

Bruxelles

Le débat sur l’audit externe de la police de la zone Midi, sur les bodys cam, les récépissés et une politique disciplinaire pro-active en matière de racisme dans la police est reporté

> + d'info

26 janvier
Agression
ObsPol_Victim
Un homme menotté

Charleroi

Baffes et coups de poing dans la face pour une personne menottée les mains dans le dos : qui a dit que les Fédéraux ne pouvaient pas s'amuser comme leurs collègues municipaux ? Suffit d'être bien à l'abri des regards dans les sous-sols de l'aéroport...

> + d'info

8 janvier
Action
2018.02.23_CHOVANEC.Jozef_Charleroi
Meurtre de Josef Chovanec

Charleroi

Le ministère public a requis devant une audience extraordinaire de la chambre du conseil un non-lieu à l’encontre des 31 personnes inculpées, dont 27 policièr·es. Aucun·es d’entre elles et eux n’iront au tribunal correctionnel et ne seront jugé·es...

> + d'info

8 janvier
Action
IMG_20240109_085704_x.png
Justice pour Adil

Bruxelles

Rassemblement devant le Palais de justice (?) avant l'audience de la chambre du conseil

> + d'info

2023
31 décembre
Agression
ObsPol_Victim
Un papa devant sa famille

Forest

Pour un pétard en main, il est cogné, matraqué, étranglé et plaqué au sol sous des tonnes de poulet, devant son fils de 3 ans et sa femme enceinte de 6 mois...

> + d'info

31 décembre
Agression
ObsPol_Victim
206 personnes arrêtées, dont 36 judiciaires

Bruxelles

Deux rassemblements pour un cessez-le-feu en Palestine (place Bethléem et Parc Royal.À Anderlecht, Ixelles, Saint-Gilles, Molenbeek, Etterbeek, Ganshoren, Forest, Saint-Josse, Evere, Bruxelles-Capitale et Schaerbeek affrontements entre la population et les forces de l’ordre.

> + d'info

31 décembre
Agression
ObsPol_Victim
31 assignés à résidence

Anvers

31 jeunes âgés de 13 à 22 ans assignés à résidence du 31 décembre 17:00 au 1er janvier 08:00 par le bourgmestre Bart De Wever

> + d'info

25 décembre
Agression
ObsPol_Victim
A.

Merksplas

Seconde victime de la machine à écraser les personnes en migration à Merksplas depuis le début de l'année, A., un algérien de 40 ans est retrouvé mort dans sa cellule d'isolement...

> + d'info

23 décembre
(in)Justice
Collages.Feministes.BXL_Ma.Colere.Contre.Ton.Impunite.png
3 flics acquittés

Bruxelles

"Au bénéfice du doute" en appel, après avoir été condamnés pour l'agression sur 3 Anglais en 2016. Le quatrième reste condamné

> + d'info

23 décembre
Agression
2023.12.23_Six.Femmes.Un.Enfant_BXL.BEL_x
Une chorale pour la Palestine

Bruxelles

Six femmes membres d'une chorale en soutien à la Palestine menacées, contrôlées et leurs sacs fouillés. Même traitement pôur un enfant de 11 ans

> + d'info

22 décembre
Agression
2023.12.22_Georges_Bertrix.BEL.png
Georges

Bertrix

Un homme noir agressé par un flic hors service dans un bar. Un témoin a filmé...

> + d'info

20 décembre
Agression
ObsPol_Victim
Un jeune et une personne sans-papiers

Anderlecht

La RTBF diffuse des images de caméras de vidéosurveillance du commissariat Démosthène vieilles du 31 mai 2020 : le même fauve en uniforme se déchaine contre 2 victimes racisées.

> + d'info

18 décembre
Justice
2020.04.10_C.Adil_Anderlecht.BEL
Adil

Bruxelles

Une deuxième expertise révèle la stratégie du Parquet dans le blanchiment des flics tueurs

> + d'info

5 décembre
Justice
2017.05.09_ELBAKKALI.Sabrina-TOUMI.Ouassim_Bruxelles.BEL_FB
Sabrina et Ouassim

Bruxelles

Peines minables avec sursis, mais condamnation des 3 flics tueurs

> + d'info

26 novembre
Agression
Collages.Feministes.BXL_Pourquoi.Tout.Le.Monde.Deteste.La.Police
22 personnes

Bruxelles

Arrestations "préventives" de colleur.euses féministes au Mont des Arts avant la manif contre les violences faites aux femmes

> + d'info

22 octobre
Agression
ObsPol_Victim
Un homme noir

Bruxelles

Courir pour échapper aux Robocops quand on est non-blanc ? À ses risques et périls

> + d'info

15 octobre
Agression
ObsPol_Victim
Arrêtées : une personne membre de l’OIP et une vidéaste

Haren

Réaliser une interview filmée d’un riverain aux abords de la mégaprison ? Pas bien !

> + d'info

5 octobre
Action
Manifestants.Pas.Criminels
Manif contre la Loi « anti-casseur·ses »

Bruxelles

Plus de 10.000 personnes dans la rue : « Votre répression n’étouffera pas la colère »

> + d'info

3 octobre
Action
2023.10.03_Rassemblement_Lampedusa.10.Ans
Lampedusa, 10 ans déjà

Bruxelles

Rassemblement Abolish Frontex au Roind-Point Schuman pour commémorer le naufrage d'une embarcation transportant plus de 500 personnes à moins d'un kilomètre de l'île italienne de Lampedusa

> + d'info

1er octobre
Action
IMG_20231001_151322_x_3
Rassemblement Tolérance Zéro au racisme dans nos écoles

Bruxelles

Rassemblement place Poelaert en soutien à Mathis, Abdoulaye et toutes les victimes du racisme

> + d'info

29 septembre
Agression
2023.09.29_Un.Homme_Namur.BEL
Un homme noir

Namur

Interpellé, brutalisé et mordu par un chien-flic au Square Leopold. Bravo au témoin qui a filmé

> + d'info

23 septembre
Action
IMG_20230924_155053_x
Semira : on t'oublie pas !

Bruxelles

Et on pardonne pas ! Rassemblement devant Sainte Gudule contre les centres fermés. Niemand is illegaal . No one is illegal . Personne n’est illegal

> + d'info

23 septembre
Action
IMG_20230923_142330_x
Imed : Marche blanche

Seneffe

Près de 200 personnes ont marché à la mémoire d'Imed, exécuté dans une impasse le 23 mars dernier.

> + d'info

18 septembre
Action
2020.04.10_C.Adil_Anderlecht.BEL
Adil : Interpellation du conseil de police

Forest

Comédie institutionnelle dans une école : no Justice no Peace !

> + d'info

7 septembre
Action
logo_Justice.png
Révolte post-Adil : jusqu'à 37 mois de prison !

Bruxelles

Deux prévenus écopent de la peine la plus sévère, deux autres de 30 mois, deux autres de deux ans… Deux ans et six mois supplémentaires prononcés contre une septième personne. Sursis probatoire de 18 mois pour un autre. Neuf "émeutiers" devront exécuter entre 75 et 190 heures de travaux d’intérêt général. Enfin, deux jeunes sont acquittés.

> + d'info

7 septembre
Action
2023.09.07+Manif.Anti.Evras
Manif anti-EVRAS

Bruxelles

Vaste opération de police à la gare du Midi : plus d'une centaine de flics, plus de 60 arrestations

> + d'info

6 septembre
Justice
2017.05.09_ELBAKKALI.Sabrina-TOUMI.Ouassim_Bruxelles.BEL_FB
3 filcs au tribunal

Bruxelles

Affaire Sabrina et Ouassim : la chambre des mises en accusation renvoie 3 policiers devant le tribunal de police 5 ans après les faits

> + d'info

5 septembre
Agression
2023.09.05_Mathis_Bruxelles.BEL
Mathis

Ham-sur-Heure

9 ans. Insulté, plaqué au sol puis à terre, genou sur la nuque, menacé ainsi que sa mère: traumatisé et sanctionné par l'école !

> + d'info

Août
Agression
N.

F.

Insultée, menacée : traumatisée

> + d'info

26 août
Politique
Gare du Midi assiégée

Bruxelles

Vaste opération de police à la gare du Midi : plus d'une centaine de flics, plus de 60 arrestations

> + d'info

26 août
Politique
Interpellations

Oupeye

Cinq jeunes interpellés pour entrave méchante à la circulation et outrage à agents.

> + d'info

25 août
Politique
"Sécuriser" la gare du Midi

Bruxelles

Criminalité, toxicomanie, sans-abrisme, propreté, infrastructure… : 3 axes annoncés par le Fédéral pour la sécurité à la gare de Bruxelles-Midi

> + d'info

25 août
Action
2023.08.18_D.ATRIA.Domenico_Oupeye.BEL
Inhumation
25 août
Action
Hommage

Herstal

Des centaines de personnes rendent hommage à Domenico place Licourt

> + d'info

22 août
Politique
Mandat d'arrêt

Oupeye

Deux "émeutiers" d’Oupeye pris en possession d’armes lors des échauffourées du week-end ont été placés sous mandat d’arrêt

> + d'info

22 août
Politique
Ducasse

Ath

Plus de 500 policiers seront mobilisés.

> + d'info

22 août
Justice
Arrestation

Oupeye

Zaccaria diffuse la photo d’un policier en affirmant à tort que c’est le tueur de Domenico" : il est arrêté. La photo est celle d’un policier âgé de 25 ans qui n’a rien à voir avec les faits tragiques d’Oupeye.

> + d'info

20 août
Politique
Rassemblements toujours interdits

Oupeye

L'arrêté d'interdiction de rassemblement est prolongé jusqu’au lundi 28 août.

> + d'info

20 août
Politique
Contrôle au faciès

Knokke-Hesit

La police se prépare à « effectuer des contrôles ciblés et très visibles » ce weekend. Le chef de corps de la zone de police regrette que la commune « accueille des foules différentes de la normale. Ce sont des jeunes qui viennent des grandes villes et du Nord de la France. Ils ne respectent pas toujours nos normes et nos valeurs »

> + d'info

19 août
Politique
Rassemblements interdits

Oupeye

Après les émeutes, Serge Fillot, le bourgmestre, interdit tout rassemblement de plus de 4 personnes sur son territoire

> + d'info

18 août
Agression
2023.08.18_D.ATRIA.Domenico_Oupeye.BEL
Domenico d'Atria

Oupeye

18 août 2023, Oupeye
30 ans. Abattu d'une balle dans la tête : décédé

> + d'info

16 août
Politique
Projet pilote de Plaider coupable

Belgique

Dès le début de l’année prochaine, les dossiers dits vivants et en passe d’être archivés devront être conservés sous forme numérique. Toutes les entités de l’appareil judiciaire sont concernées.

> + d'info

11 août
Politique
Plus de 1 700 conducteurs contrôlés

Nivelle

Plus de 1 700 conducteurs contrôlés à Nivelles, en une journée, grâce au "sampler", un appareil qui permet de déterminer rapidement si l’air expiré par le conducteur contient de l’alcool.

> + d'info

9 août
Droit
Projet pilote de Plaider coupable

Anvers

Dorénavant, toute personne poursuivie à Anvers pour des délits financiers, économiques ou environnementaux se verra proposer de plaider coupable en échange d'une peine réduite.

> + d'info

7 août
Droit
Les coulisses de la justice : L'audtion

Belgique

Dans cette nouvelle série-vidéo concoctée par La DH et consacrée à la Justice, le patron de la section Crim' de la police judiciaire fédérale de Bruxelles livre les détails d'une bonne audition

> + d'info

31 juillet
Droit
Interdiction des rassemblements Quartier de la gare

Mons

Un nouvel arrêté entre en vigueur ce lundi. Il n’autorise plus les rassemblements. Une mesure de plus, dans un quartier sous tension.  Les autorités communales disent vouloir "nettoyer le quartier".

> + d'info

1er juillet
Agression
35 arrestations préventives racistes

Bruxelles

Dont 31 mineurs après la soirée de révolte suite à l’assassinat de Nahel en France

> + d'info

30 juin
Agression
100 arrestations préventives racistes

Bruxelles

Suite à des contrôles au faciès de groupes de jeunes, après la soirée de révolte suite à l’assassinat de Nahel en France.

> + d'info

29 juin
Agression
60+ arrestations préventives racistes

Bruxelles

Suite à des contrôles au faciès de groupes de jeunes, après la soirée de révolte suite à l’assassinat de Nahel en France.

> + d'info

13 mai
Agression
Isaac Tshitenda

Verviers

34 ans. Blogueur bien connu et personnage très apprécié. Décédé d’un « arrêt cardiaque » peu de temps après son arrivée au commissariat de Heusy

> + d'info

21 avril
Agression
N.

Bruxelles

54 ans. Contrôlé alors qu'il photographiait une interpellation.

> + d'info

Articles récents

Les dernières victimes recensées

Les condamnations recensées

Vous pouvez trier les données en cliquant sur les en-têtes de colonnes, ou bien utiliser le champ de recherche pour filtrer les données. Les dates sont inversées pour faciliter le filtrage.
DATECOURAFFAIREDÉCISIONLIEN
2024.05.11Tribunal correctionnel, LiègeDavid GallardoCondamnation avec suspension du prononcé de l'Inspecteur Julien, 37 ans, pour coups simples sans incapacité de travailPas de copie du Jugement 🙁

Lire ...
2023.12.13Cour d'appel, BruxellesTrois AnglaisLes quatre policiers condamnés sont finalement... acquittés au bénéfice du doute !Pas de copie du Jugement 🙁

Lire ...
2023.12.05Tribunal de police, BruxellesSabrina ELBAKKALI et Ouassim TOUMICondamnation de Johnny Dewael, conducteur (brigade canine 0369), Gaston Dale, conducteur de la voiture poursuivante ( patrouille 3346), Samba Kane, passager de la voiture poursuivante (patrouille 3346), à des peines respectives de 10 mois, 8 mois et 5 mois, toutes assorties d’un sursis pour la moitié de leur durée, pour homicide involontaire par défaut de prévoyanceHistorique ! Pas encore de copie du jugement...

Lire ..., ou ici
2023.05.31Tribunal correctionnel, LiègeUn jeune musicien sauvagement tabassé de 32 coups de matraqueCinq policiers condamnés à des peines d'un an de prison avec sursis et à des amendes de 600 euros. Les cinq policiers qui se sont abstenus de porter secours ont bénéficié d'une suspension du prononcé.Pas de copie du Jugement 🙁

Lire ...
2022.11.30Tribunal de première instance, BruxellesUne personne sans-papier tabassée au commissariat Démosthène le 31 mai 2020.Suspension du prononcé de la condamnation. Aucune mention au casier."Pas de copie du Jugement 🙁

Lire ..."
2022.05.25Tribunal correctionnel, BruxellesTrois AnglaisCondamnation de quatre policiers à des peines de 5 à 6 mois de prison avec sursis pour coups et blessures le 17 janvier 2016 à Saint-Gilles, traitement dégradant, arrestation illégale et détention arbitraire. Un cinquième policier bénéficie d’une suspension du prononcé et un sixième est acquitté.Pas de copie du Jugement 🙁

Lire ...
2021.01.28Tribunal correctionnel, BruxellesZin TVDeux policiers jugés coupables de vol d’usage, suspension du prononcéPas de copie du Jugement 🙁
2021.07.06Tribunal de première instance, BruxellesExtinction RebellionCondamnation de la zone de police de Bruxelles-Capitale/Ixelles au civil pour arrestation illégale le 28 novembre 2019, de 22 membres d’Extinction Rebellion (XR). Indemniser les 12 plaignants à hauteur de 250 euros chacun et régler les frais de justice.

Une arrestation administrative ne peut être opérée avant qu’une infraction soit commise que lorsqu’il y a “nécessité absolue d’empêcher la commission de faits qui nuisent gravement à l’ordre public”. Les fouilles à nu, le refus d’appeler une personne de confiance et les menottes aux poignets n’étaient pas justifiées au vu de la situation.
Lire ...
2017.01.25Tribunal correctionnel, BruxellesGermain Misson et Benjamin ChamblinCondamnation de trois policiers à des peines de 8 à 12 mois de prison avec sursis pour une expédition punitive sur deux étudiants, en janvier 2014, dans le Bois de la Cambre. Le tribunal a condamné le principal prévenu à une peine de 12 mois de prison avec sursis pour détention arbitraire, faux rapport d’activité et pour traitement inhumain et dégradant ainsi que violences illégitimes. Deux autres policiers ont été condamnés à une peine de 8 mois de prison avec sursis pour détention arbitraire et faux rapport d’activité. Un dernier policier prévenu a été condamné pour ces deux mêmes préventions à une peine de travail de 150 heures.Pas de copie du Jugement 🙁
2016.06.22Cour d’appel, BruxellesSaïd F.Non-lieu en faveur de cinq policiers suspectés de violences illégitimes, fausses déclarations dans des procès-verbaux pour couvrir leurs comportements illicites et, pour l’un d’eux, d’injures racistes. Le parquet demandait leur renvoi devant le tribunal correctionnel pour le tout, sauf les injures racistes.Pas de copie du Jugement 🙁
2015.07.27Tribunal correctionnel, NivellesUn homme menottéCondamnation d'un policier à quatre mois d’emprisonnement avec un sursis de trois ans, et amende de 360 € coupable d’avoir frappé un homme menottéPas de copie du Jugement 🙁

Lire ...
2015.03.26Tribunal de première instance, Bruxelles5 militants No BorderCondamnation de la Zone de police de Bruxelles Capitale-Ixelles à indemniser le préjudice moral subi pour des arrestations abusivesPas de copie du Jugement 🙁

Lire ...
1999.01.27Cour d’appel, BruxellesMimoun Sanhaji6 mois de prison avec sursis pour le policierPas de copie du Jugement 🙁

La carte des violences policières

Pour des raisons de confidentialité, certaines victimes ne figurent pas sur cette carte. D’autres ont été volontairement rassemblées en centre-ville.

L'agenda de la lutte contre les violences policières

ObsPol soutient ces campagnes : vous aussi ?

OBSPOL, UN TRIPLE OBJECTIF

L’Observatoire des violences policières en Belgique (à ne pas confondre avec le projet de la Ligue des droits humains) est une initiative militante abolitionniste qui vise à déconstruire le mythe sécuritaire de la « police, un mal nécessaire » instillé par notre société capitaliste : la police ou le chaos (l’anarchie, pour reprendre les termes couramment utilisé par les médias).

Non, la police n’est pas un mal nécessaire, elle est le bras armé de l’État capitaliste et doit être combattue comme telle, en tant qu’institution.

Racisme, impunité de la violence « légitime« , militarisation des forces de l' »ordre« , technosurveillance, mystique policière et spectacle médiatique, mythe de la « sécurité » (la criminalité créerait le besoin de police, alors que la présence de personnes non-blanches et pauvres est le principal déterminant de la taille des forces de police), coût social de police et inefficacité de l’institution en termes de résultats d’investigations et de décriminalisation de la  société, tout cela et d’autres choses encore, milite pour l’abolition de la police.

ObsPol poursuit un triple objectif : social, sociologique et politique.

Un but social : libérer la parole et informer

  1. Créer un espace où les victimes puissent avoir la possibilité de partager leur récit ;
  2. Faire le lien entre les victimes de violences policières et les intervenants susceptibles de les aider ;
  3. Apporter une information pertinente aux victimes (qu’elles se soient déclarées ou non) et à leurs proches.

Un but sociologique : l’étude d’un phénomène de société

  1. Récolter et traiter des informations en nombre suffisant pour obtenir une vision plus globale, au-delà des cas individuels, de manière à évaluer ce phénomène des brutalités par le bras armé de l’État dans ses proportions réelles ;
  2. Examiner les rapports entre auteurs et victimes de violences policières en soulignant les typologies pertinentes des victimes, des lieux, des contextes etc. ;
  3. Établir un rapport statistique et qualitatif sur le sujet, sur la base des témoignages reçus et d’une analyse de la jurisprudence ;
  4. Assurer un suivi de l’évolution de ces faits de violences policières année après année afin d’en comprendre l’évolution en fonction du contexte politique, social et législatif.
  5. Étudier la jurisprudence afin d’établir d’éventuelles corrélations entre les plaintes des victimes devant les tribunaux et les jugements prononcés en leur faveur ou contre eux (cas de poursuite pour « rébellion »).

Un but politique : abolir la police

  1. Car, comme l’écrit Gwenola Ricordeau, professeure associée en justice criminelle à la California State University, « Qu’on ait ou non des griefs personnels à son égard, détester la police est une position politique. Dans une société capitaliste, raciste et patriarcale, choisir le camp des opprimé.e.s, des exploit.é.e.s et des tyrannisé.e.s, c’est compter la police parmi ses ennemis.« 
  2. Promouvoir une généralisation de la démarche à l’échelle européenne afin, d’une part, d’élargir la base statistique d’étude et, d’autre part, de trouver les leviers nécessaires pour parvenir à l’abolition de la police sur le territoire de l’Union européenne.

mediActivista :::

AVERTISSEMENT

La mission que s’est fixée ObsPol est de recenser les cas de violences illégitimes, d’analyser les circonstances et le contexte précis de chacun, afin d’en dresser une carte, tant géographique que sociologique.

Les ressources d’ObsPol, un collectif de militants.es autogéré et autofinancé, ne permettent pas d’apporter une aide individuelle personnalisée aux victimes de flics en Belgique. Toutefois, les faits qui nous sont rapportés à une fréquence toujours plus rapprochée nous touchent toustes, et nous avons le sentiment de ne pouvoir rester les bras croisés devant la cruauté de cet appareil répressif sans en être complice. Aussi, si nous identifions clairement l’État, la police et la Justice comme les responsables du désastre social, nous ferons tout ce qui est possible pour assurer une aide de première ligne à nos frères et sœurs atteint.e.s dans leur chair et dans leur âme par les coups du rouleau oppresseur.

Le travail d’ObsPol ne peut être réalisé que grâce à la collaboration des victimes, dont le témoignage essentiel recueilli via ce formulaire permettra, par compilation, comparaison des données et traitement statistique l’établissement de constats et la formulation de conclusions. Certains témoignages, d’une particulière gravité, ou dont les détails pourraient illustrer significativement une pratique généralisée, pourront être publiés ici, avec l’accord de leur auteur.rice et en anonymisant ce témoignage. Il est important de noter que :

  1. CONFIDENTIALITÉ : aucune des informations recueillies via le formulaire ne sera publiée dans notre rubrique « Vos témoignages » sans accord préalable et anonymisation du nom. Cette confidentialité est valable aussi bien au sein d’ObsPol (nos publications en ligne et papier) qu’à l’extérieur d’ObsPol : rien ne filtrera vers les services de police, les administrations, la justice etc. Vous seul.e pourrez demander communication à vous-même ou à votre avocat des détails transmis de votre agression. Vous ne pourrez jamais être inquiété.e du fait de votre témoignage à ObsPol.
  2. CONFIDENTIALITÉ ENCORE : les rapports périodiques présentant l’analyse des données statistiques recueillies et compilées, les conclusions et recommandations, ne mentionneront jamais aucune information nominative. S’il devait s’avérer nécessaire pour la démonstration de faire état de détails pouvant contribuer à révéler l’identité d’une victime, son accord préalable serait obtenu.
  3. SINCÉRITÉ ET OBJECTIVITÉ : l’exactitude des faits recueillis par vos témoignages est la clé de notre travail : comme toute étude sérieuse de phénomènes de société, notre démonstration est basée sur l’étude de faits qui révèlent des tendances, conduisent à une interprétation et à des conclusions; si nous avons une idée quant aux violences policières en Belgique, il nous appartient de prouver sa pertinence au regard de la réalité, ce que nous ne pourrons parvenir à faire qu’avec une confiance dans l’exactitude des données reçues. Aussi, quels que soient les 1312 sentiments qui vous animent, gardez à l’esprit au moment de compléter le formulaire que la crédibilité de notre étude dépend de vous : que grossir le trait ne ferait que discréditer ObsPol et les témoignages d’autres victimes.

Soyez donc nombreux.ses à soutenir notre démarche, qui n’est valable et pertinente que par le nombre et la qualité des témoignages reçus ! Si ObsPol n’est pas destiné à résoudre votre problème immédiat, votre concours pourrait contribuer à réduire le nombre des victimes futures.


COMMENT UTILISER CE SITE ?

1 – Lire pour reprendre confiance

  1. Lisez attentivement cette rubrique qui présente l’Observatoire, qui en est à l’origine et les raisons qui ont motivé cette initiative, ainsi que ses limites. Vous avez maintenant tous les éléments pour vous convaincre qu’ObsPol n’est pas une extension de la police ou du pouvoir judiciaire, mais bien une initiative indépendante digne de confiance ;
  2. Plongez dans les récits d’autres victimes à la rubrique « Vos témoignages » pour réaliser que vous n’êtes pas seul.e à avoir subi cette expérience injuste et traumatisante. Notez que les témoignages sont anonymes : seul un (faux) prénom est indiqué, les lieux ont été changés, et toute circonstance ou élément de nature à révéler l’identité d’un éventuel témoin tronqués. Gardez à l’esprit que seule un tout petit nombre de témoignages ont été publiés ici (avec l’accord de leur auteur), la partie émergée de l’iceberg…
  3. Enfin, jetez un coup d’œil sur les nouvelles dans la rubrique « Actualité » afin de vous convaincre de l’ampleur du phénomène dont vous êtes victime et, par là, de la nécessité d’agir… ;

2 – S’informer pour reprendre le contrôle

  1. Que faire dans votre situation ? Des dizaines de questions vous traversent surement l’esprit depuis l’incident, parmi lesquelles : Suis-je responsable de ce qu’ils m’ont fait ? Avaient-ils le droit de me brutaliser ainsi ? Dans quelle mesure les circonstances, le contexte de l’agression est-il important dans ma situation ? Allez à la rubrique « Vos questions » et trouvez dans la liste celles qui correspondent le mieux à votre cas. Lisez attentivement les réponses proposées, puis…
  2. Examinez dans la rubrique « Vos droits » si les règles de droit concernant le fond tout comme la procédure mise en œuvre ont été effectivement appliquées à votre situation et réfléchissez le cas échéant aux démarches qui devraient être entreprises ;

  3. Prenez contact avec des professionnels à même de vous aider dans votre démarche tant de réflexion que d’action, en visitant nos « Liens » : vous y trouverez quantité de renvois vers des avocats, des professionnels de la santé, les sites des autorités concernées, des associations de soutien etc. Vous n’êtes pas seul.e, quelle que soit votre situation de détresse psychologique, physiologique, affective, matérielle, financière etc., il y aura toujours quelqu’un pour vous accompagner. Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez, contactez-nous pour un entretien particulier via notre rubrique « Contact« .

3 – Agir, pour soi et pour les autres

  1. Agir, c’est avant tout témoigner ; rendez-vous sur la page du formulaire en ligne, lisez l’avertissement préliminaire, puis répondez aux questions qui vous sont proposées, avec le plus d’exactitude possible. Pour marquer l’importance cruciale d’apporter son témoignage, vous trouverez ce lien sur toutes les pages du site. Soyez confiant.e : tout ce que vous nous communiquerez restera confidentiel ;
  2. Agir, c’est aussi parler avec d’autres victimes de votre connaissance, leur permettre de faire le même cheminement que vous, de leur donner la possibilité d’apporter leur pierre à l’édifice abolitionniste d’ObsPol, de ne pas laisser leur souffrance dissimulée voire impunie, de faire reculer la violence flicarde. Chaque témoignage compte, chaque agression est intolérable, chaque violence perpétrée par l’autorité légitime DOIT être dénoncée, ne serait-ce que de manière anonyme, et ne pas rester confinée dans les archives de la police ou du Comité P.

mediActivista :::

POURQUOI OBSPOL ?

Partout des associations, des collectifs « Justice Pour… » reçoivent des témoignages et demandes d’assistance de plus en plus nombreux suite à des violences policières subies par des personnes de tous horizons, opinions, couleurs de peau ou religions, même si les faits les plus graves touchent principalement des personnes racisées.

Certaines violences ont été largement médiatisées et ont fait l’objet de prises de positions de la part d’organisations réformistes telles que la Ligue des droits humains notamment par le biais de communiqués ou de conférences de presse pour les dénoncer :

  1. L’agression de Turan CAKIR en 1996 [lire le communiqué] ;
  2. les émeutes à la Prison de Saint-Gilles en 2005 [lire le communiqué] ;
  3. Les violences récurrentes lors d’expulsion d’étrangers [lire le communiqué] ;
  4. La brutalité des policiers lors de l’Euromanifestation en septembre 2010 à Bruxelles et la parodie de justice du procès des militants No Border qui s’ensuivit ;
  5. Les violences qui se sont abattues le dimanche 17 juin 2012 sur un groupe de contre-manifestants à la manifestation du Parti Populaire à laquelle s’étaient joints des adhérents du groupe d’extrême droite Nation [lire le communiqué];
  6. L’ancien Président de la Ligue des droits humains lui-même, Alexis Deswaef, ne fut pas épargné par la Police : lisez son interview sur la recrudescence des témoignages de violences policières commises à Bruxelles, par le journaliste Michel Collon, lui-même victime de graves violences commises sans raison par des policiers à Bruxelles.
  7. En janvier 2013, Jonathan Jacobs, 26 ans, a été frappé si sévèrement qu’il y a perdu la vie.

Cette énumération est malheureusement bien loin d’être exhaustive : seule une infime minorité des agressions commises par « l’autorité légitime » est connue : il est plus que probable que la plupart des victimes, traumatisées par cette expérience extraordinaire que constitue l’injuste et impensable passage à tabac par ceux-là même que, dit-on dans les cercles réformistes, « l’on a sélectionnés, formés, à qui l’on a remis des armes et confié le pouvoir de nous protéger », ne décide de garder pour elles cet évènement pour lequel elles se sentent parfois responsables; plus probable aussi que la majorité d’entre elles, intimidées par le front commun des collègues de l’agresseur, par le pouvoir de l’Institution, par la précarité de leur situation personnelle (pauvreté, racialisation, irrégularité du séjour, insuffisance de revenus, problèmes personnels etc.), n’ait renoncé à agir et à se manifester au grand jour.

Nous, personnes révoltées par cette répression d’État, avons donc décidé de créer un site d’observation qui permette de révéler ces comportements plus largement et au grand jour, de récolter des informations sur les agissements et attitudes de la police.

Nous voulons pouvoir dresser un rapport sur l’état des choses, les cas les plus fréquents, les régions concernées et plus largement la perception de la police par les habitants de nos régions. De plus, le site permet aux victimes de violences d’exprimer leurs vécus et souffrances tout en trouvant une information la plus complète possible sur les règlements, la loi ou encore la manière d’introduire une plainte si tel est leur souhait.

Nous sommes bien conscient.e.s que les preuves sont très difficiles à obtenir. Nous prendrons connaissance de toutes les plaintes même si la victime ne peut se fonder que sur son propre témoignage. Toute plainte est un maillon fondamental pour la bonne lecture et la compréhension de la réalité de ce problème. Nous nous sentons obligé.e.s cependant d’indiquer explicitement que nous ne pourrons pas toujours offrir un suivi personnel aux témoins et qu’iels n’obtiendront aucun avantage personnel en contrepartie de leur témoignage.

Nous insistons également sur la stricte confidentialité qui sera la règle absolue : à aucun moment les noms des victimes qui nous auront confié leur témoignage ne seront utilisés ou communiqués.

Les résultats et les données récoltées grâce à vos témoignages serviront à établir un rapport public afin de fournir une information documentée sur l’évolution vécue sur le terrain dans certaines régions et à alimenter la machine à abolir le complexe carcéralopolicier.

Nous tenons à vous exprimer nos sincères remerciements pour votre précieuse collaboration sans laquelle notre démarche ne pourrait être poursuivie.


8456307303_c606dbb97b_c.jpg
mediActivista :::