PODCASTS

France_Culture_logo.png

02.02.2021 – Les délateurs du confinement (à l’origine de violences policières)

Jérôme et sa femme étaient chez eux, avec leurs enfants et trois de leurs amis quand la police fit irruption dans la maison. Grégory, lui, passait le week-end chez son meilleur ami dans les Ardennes belges. Alors qu’ils préparent le repas, 6 camions de police assiègent leur chalet de location.

C’est un tout petit village, une rue qui plonge dans les bois, et une surprise bien spéciale. Grégory est bruxellois : un peu avant Noël, il fête l’anniversaire d’un de ses amis, dans un gîte situé dans l’Ardenne belge. À 18 heures, ils reçoivent une visite surprise : deux policières veulent perquisitionner la maison. Plusieurs camionnettes débarquent.

Le second récit est plus brutal: à Waterloo, Jérôme, père de famille de 46 ans, vit un traumatisme. Un soir, à 22 heures, lui et sa femme constatent que leurs enfants ont invité quelques amis. Les policiers surgissent tout à coup pour une perquisition, motivée par l’appel d’un voisin. Le couple tient à filmer cette situation exceptionnelle afin de recueillir des preuves : la violence prend le pas sur la courtoisie. La famille est confrontée à des violences policières, que les forces de l’ordre arrangent à leur manière. Tous les membres de la famille sont violentés, menottés et amenés au « cachot ». Les conséquences de cette histoire sont lourdes pour la famille de Jérôme. Une expérience qui le fait réfléchir sur la délation et ses conséquences désastreuses. Une seule inconnue demeure : qui l’a dénoncé.

[Source : Les pieds sur Terre]


Logo Radio Campus

26.11.2020La Diaspora chuchote – Violences policières : impunité judiciaire

Invité.e.s :

  • Ayoub Bouda – frère de Mehdi, mortellement renversé par une voiture de la brigade anti agression belge le 20 août 2019.
  • Selma Ben Khalifa – avocate de la famille de Mawda Shawri, une Kurde irakienne âgée de 2 ans, tuée par un policier belge dans la nuit du jeudi 17 au vendredi 18 mai 2018.
  • Alexis Deswaef – avocat de la famille d’Adil, un jeune Anderlechtois de 19 ans, décédé suite à une course poursuite avec un véhicule de police le 10 avril 2020.
  • La famille de Moise Lamine, 27 ans, mort suite à une intervention policière à son domicile le 7 mai 2018.
  • Michel Bouffioux – journaliste d’investigation qui a mené durant 2 ans une contre-enquête sur l’affaire Mawda.

À la modération : Nordine Saidi – membre de Bruxelles Panthère.

[Source : La Diaspora chuchote sur Radio Campus]


Logo Radio Campus

24.09.2020La Diaspora chuchote : #JusticePour…. oui, mais quand ?

Semira, Mawda, DieuMerci, Adil, Mehdi, Sabrina, Ouassim, Lamine,… Oui, mais quand ?

Une discussion présentée et animée par Achaïso Ambali et le journaliste-chroniqueur Olivier Mukuna, réalisateur de la vidéo-document « Lamine Bangoura ou le George Floyd belge » (7 janvier 2021), une enquête journalistique indépendante.

Invité.e.s :

[Source : La Diaspora chuchote sur Radio Campus]


Logo_RadioPanik

27.04.2020 – Radio Panik – RADIO PANDEMIK #33

  • Documentaire de Laure Lapel à Anderlecht, le lendemain de l’assassinat d’Adil
  • Fanzine sur les violences policières en préparation avec @jacktrois
  • News du journal L’Envolée sur les prisons : violences policières

[Source : Radio Pandemik #33 sur Radio Panik]


Logo_RadioPanik

03.032017 – Radio Panik – Presse-Purée #15

« Ce soir, en tant que non-experts revendiqués mais de très bonne volonté, les membres de la brigade Presse Purée se sont intéressés à une actualité récurrente, lancinante même, celle qui met en lumière la violence. Une violence particulière, puisqu’exercée de manière abusive par les personnes qui justement ont pour mission de la combattre, à savoir des membres des forces de l’ordre. Un abus de pouvoir en somme. Pouvoir que ces personnes reçoivent de l’état. Violence d’état. Car ces personnes qui sont censées connaître la loi pour la faire respecter. Car comme on le sait tous sans vraiment le savoir : « nul n’est censé ignorer la loi ». A plus forte raison un policier.

Dérapage, bavure, incident, voire même accident, les termes utilisés pour qualifier cette violence sont multiples. Affaire Théo chez les voisins. Chez nous, manif féministe qui tourne en eau de boudin pour épingler deux histoires totalement différentes mais récentes qui ont eu un retentissement dans la presse.

Pourquoi a-t-on l’impression étrange et persistante que bien souvent, ces actes restent, si pas impunis vis à vis des victimes, à tout le moins anecdotiques dans leurs conséquences sur les responsables ? Comment éviter de tomber dans le piège de la colère, de l’impuissance, du sentiment que nous ne sommes pas tous égaux devant la justice ? Le piège de la banalisation de ces actes, de leur justification bancale ?

Presse Purée tente de partiellement répondre à toutes ces questions en compagnie de la brigade Presse Purée composée pour l’occasion et en compagnie de deux invités de choix de marque : Nico de l’Observatoire des Violences Policières en Belgique et Martin des JOC, Jeunes Organisés & Combattifs pour la campagne STOP Répression. »

[Source : Presse-Purée #15 sur Radio Panik]


Logo RTBF from website14.03.2014 – LiveChat RTBF

Violences policières: quels sont les droits du citoyen ?

[Lire ou télécharger la transcription du podcast]